Topic 7190470

 

DH// 469 Re://T7190 [27 listed] post. 18-12-23 19:50:42

© photo - Samyu Shuzika - captation vidéo

OJAMA SHIMAZU

 

 

Andy Scott - Bathurst - ND88 - post. 18-12-23 19:50:42

Soirée bénéfice qui a viré à l’eau c’est bien le cas de le dire. Six Japonais sont arrivés comme le souper s’achevait. Ils ont donné une touche pour le moins rafraîchissante à la fête. C’est une fois qu’ils sont sortis de la piscine que la véritable fête a commencé. Mais elle n’a pas fait le contentement de tous.

 

Raphael Cimon - Gctz - LOSTSOUL - post. 18-12-23 19:50:56

C’est une des fêtes les plus remarquables auxquelles j’ai assisté. Tout le monde y a pris beaucoup de plaisir. Je désirais regarder des hommes avec des anatomies plus que correctes, j’ai été servi. Un de ces Japonais est même venu m’offrir un présent symbolique pendant que je me douchais avec Xavier Lemieux que je n’avais pas vu depuis au moins trois ans. Des préservatifs à arômes variés, gingembre, sésame, piment de Cayenne. Mémorable dégustation.

 

Pierre-Yves Lemoyne - Gctz - YUL42 - post. 18-12-23 19:51:27

J’ai vu pas mal d’endroits dans le monde mais jamais d’endroits aussi audacieux. Même dans les hôtels des Émirats je n’ai senti une aussi parfaite harmonie entre les choses qui se font et celles qui ne se font pas. Ça nous fait réviser notre appréciation des interdits et des permissions.

 

Roger Blake - Ottawa - BLAKEDH - post. 18-12-23 19:52:01

J’ai trouvé la situation inexorablement navrante. Je ne comprends pas qu’un peuple aussi diplomate, aussi distingué, en soit venu à une telle extrémité d’indécence. On a beau fêter, je me suis senti pris d’assaut par des manifestations de grossièreté pour lesquelles personne n’aurait dû payer cinq cents dollars le couvert.

 

Guillaume Thomont - Montréal - GUIL27 - post. 18-12-23 19:52:14

Ils sont arrivés très diplomates, un peu timides, lambins à se présenter, style délégation en complet soyeux, souliers noirs qu’on ne pouvait pas penser que c’était du cuir mais du verre, et soudain un a commencé à caresser les fesses d’Éric Major tout en lui parlant, un autre a retiré ses souliers pour se jeter à l’eau, et la plupart ont suivi, ça ressortait à moitié nu, le bas du corps surtout. Caleçons transparents mais malgré ça on pouvait les voir qui se les ôtaient mutuellement. Moi j’ai préféré rester habillé. Non que ça me gêne de me mettre flambant nu devant des étrangers, mais on dirait que ça me travaille en ce sens qu’après, dans une orgie, c’est difficile de se rhabiller devant tout le monde. C’est comme de s’excuser, en nommant implicitement la honte, alors que le principe est de la chasser de soi.

 

Simon Vallières - Montréal - GUYCONCORDIA - post. 18-12-23 19:52:39

Un glacier à la dérive sur une mer de menthe aurait paru un coktail inoffensif à comparer à ceux que les Japonais nous ont servis. Oui ça dérange. Dans le bon sens. Ça secoue les idées reçues. Pour toujours le Japon restera dans ma mémoire le lieu où l’on se permet des plaisirs plus grands que nature. Merci à Goro et Samyu de nous les avoir partagés, cette histoire ne restera pas sans Histoire.

 

Brian Gosselin - Montréal - DRESSCODE - post. 18-12-23 19:53:15

L’âge vous freine mon cher Roger. Ce serait dans un esprit contraire à leurs habitudes et leurs lois de manquer de politesse.

 

Ioav Bersani - Gctz - IOAV - post. 18-12-23 19:53:46

Quand vous devez payer cher pour un événement vous faites payer Ottawa et par-dessus le marché vous cherchez un remboursement.

 

Jan-Mark Vallée - Montréal - JMV08 - post. 18-12-23 19:54:40

Vous dites ça mais on les a vus enculer des homme publiquement lors de leur dernière assemblée des actionnaires. Moi ça m’aurait plu, mais peut-être pas tout le monde. Bon alors ceux qui ne veulent pas voir ça ils n’ont qu’à ne pas y aller.

 

Georgia Lumi - Gctz - OGOTEMELI  - post. 18-12-23 19:55:00

Les Japonais sont comme les diamants bleus d’Afrique du Sud. Quand on en voit un de près, on mesure l’épicentre: ils semblent être sortis tout droit de l’intrépidité de leurs déesses impériales. On voit tout de suite, quand nos auras se confondent à l’une des leurs, que c’est un peuple habitué de vaincre.

 

Samyu Shuzika - Vancouver - SAMYU - post. 18-12-23 19:55:16

J’ai pris le temps de me présenter, moi ainsi que les autres membres de la délégation. Nous arrivions de Toronto, deux venaient de Vancouver. Nous nous sommes introduits correctement. Nous n’avons rien précipité.

 

Hugo Therrien - Drummondville - CASCADEUR - post. 18-12-23 19:55:49

Enculer quelqu’un à sa demande n’est pas plus scandaleux que d’embrasser une femme sur la bouche si elle en émet le désir. Qu’il y ait du monde ou pas, qu’est-ce que ça change?

 

William Brott - Montréal - BROW25 - post. 18-12-23 19:56:18

Rien précipité? À peine introduits, un d’entre vous a sauté tout habillé dans la piscine.

 

Roch Lessard -Ottawa - ICONO - post. 18-12-23 19:56:56

Ça change qu’il pourrait y avoir des gens que ça offusque.

 

Marc Dubé - Gctz - KHEOBAB - post. 18-12-23 19:57:38

Autrefois, oui peut-être, mais aujourd’hui un rapprochement quel qu’il soit, sexuel ou autre, ne devrait pas être vu comme un geste sans rapport avec le civisme et l’esprit de fusion qui anime les gens quand ils sont en bonne compagnie. Qu’ils soient Japonais ou autres, c’est signe que les peuples se rapprochent.

 

Patrick Quintal - Québec - QATAR - post. 18-12-23 19:58:17

J’admets qu’il y a un certain charme à désirer secrètement un acte d’intimité, mais si deux personnes ont un désir spontané de se produire sexuellement l’une à l’autre, et que les deux sont consentantes à le faire publiquement, eh bien pourquoi pas?

 

Olivier Paulin - Gctz - OPUS54 - post. 18-12-23 19:58:51

Fascinant comm exercice de ne pas quitter le piano, de ne rien laisser paraître au niveau du jeu, et de savoir - je dis bien savoir, et non pas voir, qu’un homme en enculait un autre derrière mon dos.

 

David Cadieux - Montréal - PUMA - post. 18-12-23 19:59:15

Il a sauté pour serrer la main à Rovan Meyer qui discutait avec un des serveurs dans la piscine. C’est pas poli de se déshabiller pour serrer la main à quelqu’un. Là on aurait pu parler de grossière indécence. Surtout que les Japonais serrent rarement la main, dans leur culture ils n’aiment pas à se toucher. Mais ici c’est différent, ça leur permet de se montrer plus critiques par rapport à leurs lois qui sont sévères.

 

Ning Akimoto - Gctz - NINGXIAN - post. 18-12-23 19:59:44

Notre peuple connaît les lois de la diplomatie. S’introduire dans un espace occupé par un hôte est une marque de partage et de politesse. Il serait inconvenant de se déshabiller pour s’approcher de la personne qui nous tend la main. Déjà que de prendre la main de quelqu’un dans notre pays c’est de vouloir lui démontrer plus d’importance à lui qu’aux conventions.

 

Louis Lapointe - Gctz - KATMANDÙ - post. 18-12-23 20:00:08

Il n’a pas fallu dix minutes pour que ce soit le bordel ensuite. Au sens propre. Après la baignade, ils se sont tous rués sur les gens dispos et ont commencé à se choisir des partenaires. Hommes, femmes, serveurs, gérants, ça leur était égal.

 

Erika Sheers - Gctz - ERIKA - post. 18-12-23 20:00:54

Ojama Shimazu, ce qui veut dire, quand on entre chez quelqu’un: «Je vous dérange.» Pas une question, mais bien un constat. C’est une formule consacrée, qui fait partie des règles les plus strictes de la politesse au Japon. Imaginez combien ces hommes en arrivant nous ont dérangés, au sens le plus philosophique, le plus profond. Déranger, ce n’est pas que d’intervenir inutilement quelques secondes dans la vie de quelqu’un. C’est de pénétrer en elle ou en lui, et de faire en sorte que pour le reste de nos jours, cette pénétration aura changé nos horizons, nos repères, nos espaces, et notre imaginaire. Que répond l’autre  ce «Je vous dérange»? Il ne répond rien. Il accepte de voir sa vie bouleversée jusque dans les parois les plus intimes de son sanctuaire.

 

Xavier Lemieux - Montréal - GOSPEL - post. 18-12-23 20:01:43

Le sésame s’est mis à agir très rapidement tout d’un coup. Il n’y avait plus de lois, plus de religions, plus de coutumes, qu’un grand festin du chaos dans la rénovation de nos spiritualités. Après les séances au soleil de Marc à l’abbaye, ce grand Japonais en maillot noir m’a fait rencontrer des collines qui seraient restées, sinon, dans l’inconnu d’un plaisir pas même susceptible d’être imaginé.

 

Rovan Meyer - Montréal - ROVANDH - post. 18-12-23 20:02:17

Il m’a demandé en japonais «Est-ce que je peux?» ou «Permettez-moi» ou quelque chose comme ça avant de descendre, pas sauter. C’est son collègue qui a sauté après. Mais le jeune ambassadeur a été très correct, et une fois qu’on s’est serré la main, je l’ai félicité pour son action parce que gros minimum son complet devait valoir entre deux cents et trois cent mille yen.

 

Pierre Marriot - Gctz - SPINOZA - post. 18-12-23 20:02:59

Eh bien pour une fois que j’attache plus d’importance au contenu d’un discours qu’à la manière qu’un homme a de me baiser, j’ai trouvé que dans une société comme la nôtre un orgasme philosophique avait réellement sa place. Certains trouble-fêtes auraient dû rentrer plus tôt. C’est ce que j’aurais souhaité, mais il est vrai que pour plusieurs, la critique des mœurs est un sport plus excitant que le sport sexuel lui-même.

 

Shizu Nagiza - Gctz - SHIZUKA - post. 18-12-23 20:04:12

Si c’était avec le désir tout était permis. Les coutumes ce sont le papier et le ruban qui emballent le cadeau. Il ne faut pas le déchirer sans demander la permission. Si le cadeau est un acte du désir, le cadeau a aussi son importance. Ce que notre pays démontre, c’est son ambivalence.

 

Marco Dutil - Gctz - ISATIS04 - post. 18-12-23 20:04:44

Alors quelle belle transgression, y’a pas à dire! Ils sautent à l’eau pour faire quelque chose d’interdit: serrer la main des hommes. Après ils iront plus loin, et toujours plus loin. Les Japonais ne prennent jamais une offrande avec une seule main, toujours à deux mains. Celui qui m’a choisi me tenait de chaque côté de mes hanches. Merci pour ce beau moment rarissime de ma vie.

 

Goro Azuake - Gctz - GORO - post. 18-12-23 20:05:19

Les Japonais accordent une valeur inestimable à la grandeur des sentiments. Vous leur avez réservé un accueil pour lequel ils ont tous pris plaisir à offrir et à recevoir au centuple.